Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Esprit club es tu là ?

mercredi 11 janvier 2006

Esprit club es tu là ?

Auteur: olivier
Un club de sport se doit d'avoir un esprit club, il est initié par son président,
et relayé par ses membres.
Certaines situations permettent d\'en juger, il faut juste se poser la question :
Esprit Club es tu là ?


Une bonne vingtaine de participants ce dimanche à la sortie club, le toboggan
Meudonnais est en préparation pour la semaine prochaine et c'est à peine plus de
100 kilomètres qui sont prévus ce matin.


100 Bornes, une broutille quand on a fait les 160 kms de l'écureuil il y a 4
semaines. Quatre semaines, c'était hier mais étant donné que depuis je n'ai pas
fait une seule sortie vélo, on peut effectivement dire que c'était hier, mais alors
la nuit a été bien longue et le réveil va sûrement se faire du pied gauche. C'est
pas grave, je vais me mettre dans les roues, rester à l'abri, après tout un club
c'est aussi fait pour ça.

95 % de la sortie est faite, je suis encore là, héhé, cet après midi pas de
sieste vé, je pète la forme, allez plus que la côte du Guichet, ensuite le Christ
de Saclay et la cote de l'Homme Mort.

La côte du guichet, tiens le soleil tape, j'ai mal aux jambes, juste au dessus des
genoux, c'est sûrement quelques séances de côtes en course qui me rappellent leur
bon souvenir. Je suis le dernier du club mais pas grave, je vais revenir sur le
plat, d'ailleurs devant ils ralentissent. Quelques attardés me doublent, alors que
je les croyais devant, Hé oh pas si vite, pas eu le temps de prendre les roues, ils
ont déjà pris 10 mètres, 20 mètres, je m'aperçois que je ne peux accélérer. Eh M...
je coince, plus de jus, plus de jambes.

Un cyclo me dépasse et m'invite à prendre ses roues, mais me dépasse trop
rapidement, il est déjà trop loin devant, merci quand même. Je me résigne à rentrer
seul, le rond point du Christ de Saclay, il me reste la longue ligne droite et le
club se profile juste devant moi, là, mais loin...

Et dans mon dos, j'entends des encouragements, et un timbre de voix... saint Michel,
il se mets devant moi et surveille que je prends bien ses roues, je serre les dents
j'ai pas le choix, 25, 30, 35 la vitesse défile. Les souvenirs de l'écureuil et de
notre galère commune sous la chaleur pour rallier l'arrivée. Je me concentre sur
cette roue arrière, et je sens bien que je suis vidé, j'ai plus que du mal à pédaler
correctement. Le virage arrive et nous abordons la descente vers Jouy en Josas.

Le feu rouge nous arrête, le club est passé au vert lui. Allez vert, ligne droite,
le passage à niveau, je me sens un peu mieux et le moral a gagné un petit point,
un instant seulement la côte de l'homme mort présente ses flancs. Michel monte
seul, à son rythme, le club est déjà sûrement au milieu de la côte. Pas grave, je
les verrai dimanche prochain au Toboggan. Le triple se mets en route et en avant à
10 km/h mais sûrement je grimpe les mètres qui me séparent du sommet. Arrivé au
replat, je remets le 42 et commence à penser à autre chose que vélo, la dernière
pente se profile et la fierté reprend le dessus, j'accélère.

Je passe le rond point, m'engage sur la route et reconnaît sur la chaussée à contre
sens un cyclo du club, Jean Luc. Il me dit quelquechose mais je ne comprends pas
tout, je dois pas être bien lucide, je poursuis ma route en cherchant une
explication, et là sur la droite à l'endroit habituel, les membres du club sont
arrêtés sur le bord de la route à m'attendre.
Quelques paroles bien placées et réconfortantes fusent sur ma méforme et cette
mésaventure et le club repart d'un seul homme vers Meudon.
C'est ça aussi l'esprit club !