Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Gand-Wevelgem cyclo

lundi 28 mars 2011

Gand-Wevelgem cyclo

Auteur: pierre gadiou
Gand-Wevelgem cyclo : 180 km le 26 mars 2011

Les organisateurs des classiques belges ont la bonne habitude d’organiser, la veille de la course, des randonnées sur le parcours emprunté par les pros le lendemain. Après quatre participations au Tour de Flandres cyclo, devenu le plus gros événement cyclotouriste européen, j’ai décidé cette année, accompagné par Jean-Jacques, d’aller voir à quoi ressemble Gand-Wevelgem.
Nous quittons Meudon à cinq heures du matin et arrivons à Wevelgem situé à 250 km à 7h45
Trois parcours de 60, 120 et 180 km sont proposés. Nous choisissons le grand parcours, un circuit de 180 km au départ de Wevelgem et non de Gand, car cela permet d’emprunter l’essentiel du parcours des pros et d’éviter les problèmes logistiques.
Nous démarrons vers 8h30 sous un soleil voilé avec un groupe de flamands qui roulent un peu trop vite pour nous. Heureusement, après une trentaine de kilomètres, nous apercevons devant nous des maillots rouges que Jean-Jacques identifie rapidement comme étant ceux de nos amis du club de Woluvé que nous sommes surpris et heureux de retrouver. Nous décidons de faire route avec eux.
Pendant 110 km, le parcours est rigoureusement plat sur des petites routes qui permettent d’apprécier les charmes de la campagne flamande : moulins à vent, canaux, maisons en brique, jolis clochers pointus, estaminets perdus dans la nature... Quelques petits passages pavés, sans commune mesure avec ceux du Tour des Flandres, mettent un peu d’ambiance et permettent d’imaginer la course avant que les routes soient asphaltées. Notre moyenne est de 29 km/h lorsque nous passons la frontière française pour attaquer la seconde partie du parcours beaucoup plus vallonnée sur une quarantaine de kilomètres dans le petit massif des Monts des Flandres avec huit côtes dont les plus marquantes sont le Mont des Cats et surtout le Kemmelberg.
Le Mont des Cats (158 mètres d'altitude) fait figure de sommet et offre un large panorama sur la région. Il s’atteint par une montée de 2,5 km avec de forts pourcentages à la fin.
Le Kemmelberg (156 mètres), difficulté emblématique de Gand-Wevelgem, est une côte de 1,4 km et 109 mètres de dénivelé qui débute sur la superbe place pavée de Kemmel et donc les quatre cents dernier mètres dont la pente atteint par endroit 21% sont revêtus de pavés d’un autre âge très délicats à négocier lorsque nous y sommes passés sur une route qui venait de recevoir une averse. Fort heureusement, nous arrivons tous sans encombre au sommet. Il nous reste alors à grimper le Monteberg au sommet duquel est installé le dernier ravitaillement puis à parcourir 30 kilomètres de plat pour revenir à Wevelgem face au vent. A une dizaine de kilomètres de l’arrivée, un peloton d’une trentaine de participants se regroupe et l’allure s’accélère avant la longue ligne droite d’arrivée interdite à la circulation pour permettre à chacun de sprinter à la manière de Tom Boonen, vainqueur de la course des pros. Nous passons la ligne à 15h45, notre moyenne est donc proche de 26 km/h. C’est alors l’heure de la bière bien méritée avec nos amis belges de Woluvé avec lesquels nous avons eu grand plaisir à rouler toute la journée et que nous remercions de nous avoir accompagnés. Avant de repartir, nous nous offrons quelques frites, une tradition lors de nos déplacements en Belgique.
Nous sommes de retour à Meudon à 21h, ravis de cette journée qui nous a permis de découvrir le superbe parcours de la classique Gand Wevelgen et de nous dépayser à moins de trois heures de Paris.

Pierre Gadiou