Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Raid Extrême Vosgien

mercredi 20 juillet 2011

Raid Extrême Vosgien

Auteur: michael albrecht
RAID EXTRÊME VOSGIEN

Pour ma première participation à une épreuve ultra, j’avais retenu le Raid Extrême Vosgien (REV). D’une part, j’étais attiré par le fait que cette épreuve se déroulait en montagne et d’autre part, j’ai beaucoup apprécié le contact que j’avais en amont avec Jean-Claude Arens, le créateur et organisateur du REV.
Le REV 2011 (4e édition) en chiffres : 607 kms non-stop, 11700 m de dénivelé, 24 cols à franchir, départ vendredi 15 juillet, arrivée samedi 16 juillet. 3 catégories étaient proposées : Ultra sans assistance, Ultra avec assistance et Randonneurs sans assistance. J’étais inscrit dans cette dernière.
Nous étions 25 coureurs au départ dont la majorité était logée dans une vieille abbaye à Luxeuil-les-Bains, lieu de départ et d’arrivée. La veille du départ, un briefing avec remise du carnet de route ainsi qu’un dîner commun étaient prévus. L’épreuve est organisée par les deux clubs du CC Froideconche et du CC Kingersheim. Le parcours était divisé en 12 boucles dont la plus courte faisait 18 kms et la plus longue 77 kms. À chaque poste de contrôle, nous étions accueillis par des bénévoles qui brillaient par leur gentillesse et leur bonne humeur, toujours prêts à remonter le moral à ceux qui en avaient besoin et à encourager tout le monde. Les ravitos étaient royaux et parfaitement à la hauteur de la difficulté de l’épreuve. Il y avait le choix entre potages, pâtes, cuisses de poulet, saucisses, gâteaux salés et sucrés, café, infusions et j’en passe. Au km 400 au sommet du Petit Ballon, il était même possible de s’allonger dans un camion-dortoir ce que je n’ai pas fait. Au moment de mon passage, il était env. 4 heures du matin et j’ai préféré simplement me réchauffer (il a fait très beau les deux jours, mais assez froid la nuit en altitude) et me restaurer avant d’attaquer une descente rapide de 11 kms et l’enchaînement avec le col du Platzerwasel.
À titre personnel, j’ai atteint mon seul objectif en tenant bon jusqu’au bout. J’ai réussi mon premier REV en 35 heures. C’était également un grand plaisir de partager les routes vosgiennes avec des passionnés de cyclisme comme Sophie Matter, Jean-Marc Velez ou encore Pascal Bride, vainqueur du REV 2011 en mettant env. 10 heures de moins que moi.
Le REV 2011 s’est enfin terminé par un apéro très sympa à l’arrivée, la remise des coupes et récompenses ainsi qu’un dîner commun très convivial. J’en garde un excellent souvenir et j’espère être en mesure d’y retourner l’année prochaine pour y représenter à nouveau l’AS Meudon. En revanche, cette formidable épreuve ultra qu’est le REV mérite plus que 25 participants.
Michael