Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site du trophée Ufolep
Le forum
Le forum : WE Jumelage velo Meudon Woluwe

lundi 12 septembre 2011

WE Jumelage velo Meudon Woluwe

Auteur: olivier
Il est des couleurs qui vont bien ensemble : le jaune et bleu de l'AS Meudon cyclo et le rouge blanc et noir des cyclos de Woluwe St Lambert.

Il est beau ce peloton de près de 30 cyclos qui défile sur les routes vallonnées vers le Cap Gris Nez.
En haut de la terrible bosse à la sortie de Boulogne sur Mer, il y a un arrêt, on ne sait pas si ce sont les anciens qui sont attendus par les costauds, ou si ce sont les jaunes qui attendent les rouges, mais il faut patienter quelques moments avant que le peloton ne reparte.

Le jumelage est tel que les maillots de Meudon roulent sur des vélos de marque belge, tu crois discuter avec un Meudon, mais on te réponds avec un accent du plat pays.

Après quelques bosses vent dans le dos, le Cap Gris-nez est atteint et la vue s'ouvre à plus de 180 degrés sur les falaises, les blockhaus, la manche et ses pelotons de porte-containers.

Pour repartir quelques cyclos tentent de poursuivre la route empruntée pour s'engager dans le cap, ils seront quittes pour un demi tour.

Le cap est ensuite mis sur Desvres, il reste cinquante km avant de faire la pause festive du midi et le peloton musarde, discute, ou accélère selon les humeurs de ceux qui mènent. Les cyclos veulent avancer, tant et si bien qu'une boucle permettant de voir plus de pays est loupée à la faveur d'un panneau indiquant Desvres.

Allez corriger la trajectoire d'un peloton lancé, obnubilé par un arrêt repas et dans la forêt de Desvres, les chevaux sont lâchés, il n'y a plus de jaune ou rouge, d'anciens ou de costauds, il n'y a que des cyclos qui roulent au même rythme, ... au sein de divers groupes qui se suivent.

Desvres aura raison d'un regroupement général avant de franchir la rampe qui mène au repas.

Après quelques agapes, et quelques demi tours d'aiguille, les cyclos repartent.

L'après midi n'est généralement pas favorable à des vitesses folles à vélo, mais 30 minutes après être reparti, le moyenne prends des couleurs, le rythme s'accélère à la faveur de descentes.

Sur le plat, c'est le vent de face qui oblige à rouler dans les roues, et puis à rouler tout court.
Hardelot est la prochaine destination choisie pour compenser la perte de km du matin.

Nous ne sommes pas dans le Ch'Nord, mais dans le Pas de Calais, grosse différence, mais cela n'explique pas que la route qui nous mène vers la station balnéaire ressemble à quelques degrés de température (disons 10) aux routes qui bordent la côte bleue ou qui invitent les cyclo à la contemplation vers Sanary sur Mer, ou Hyères. Le front de mer, ce n'est pas Cassis ou Les Lecques, c'est Saint Jean de Mont.

La vue est ouverte sur 180 degrés et le bord de plage invite à une pause de l'amitié durant quelques minutes (disons un peu plus que, mais sans exagération).

"Il ne reste que dix kilomètres pour rentrer" entends-on dans le peloton prêt à repartir, c'est peu, trop peu pour profiter encore des bienfaits de la route entre les deux clubs. C'est sans doute pour cela que, sitôt les discussions terminées et à la faveur d'une jolie bosse, "ça a encore roulé vite" pour faire ces quelques derniers kilomètres (disons 18).

En soirée, la journée s'est clôturée au restaurant, au menu : bonne humeur.

Dimanche matin, le ciel est aussi triste que les visages des cyclistes qui l'observent, le vent souffle, il pleut.
Il n'y aura pas de sortie vélo pour ce jour.

Christian se voit remercier pour l'organisation carrée de ce Week End.
Au moment de se quitter, quelques rendez-vous sont pris, le Manneken Pis en Belgique et le Toboggan Meudonnais la semaine d'après.

Woluwé Meudon, pas de doute, ça roule de concert !