Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Béarn Cycl\'espoir 2012

vendredi 29 juin 2012

Béarn Cycl'espoir 2012

Auteur: pierre gadiou
La Béarn Cycl’espoir le 24 juin 2012 à Oloron Sainte-Marie (Pyrénées Atlantiques)

Sous un soleil généreux, la Béarn Cycl’espoir a battu son record de participation avec près de 500 concurrents parmi lesquels on notait la présence de la sympathique championne Marion Clignet et de trois meudonnais : Anne-Pauline Santer, Manu Radenac sur le grand parcours (150 km) et moi-même sur le petit parcours (110 km) au lendemain de la Quebrantahuesos
Les nouveaux parcours très sauvages visitaient les trois vallées du Haut Béarn et ont été très appréciés.
Un passage en vallée d’Ossau permettait d’apercevoir l’Ossau (2885 mètres), sommet emblématique du Béarn, avant l’ascension du col de Marie Blanque par son versant le plus facile et la descente en vallée d’Aspe.
Le ravitaillement de Sarrance au pied du col d’Ichère était tenu par Catherine Gadiou. L’ascension du col d’Ichère, courte mais rude, menait ensuite les concurrents dans la vallée de Barétous et à Arette. Les concurrents du petit parcours rentraient alors sur Oloron alors que ceux du grand attaquaient le gros morceau de la journée, le col du Soudet et ses pentes à plus de dix pour cent sur plusieurs kilomètres. Heureusement, les efforts étaient récompensés au sommet par les paysages du lapiaz de la Pierre Saint-Martin.
Après une courte descente, la montée vers la station de ski de fond d’Issarbe offrait des vues admirables sur la pyramide calcaire du pic d’Anie -sommet mythique de la montagne basque - avant le retour dans la plaine.
Loïc Herbreteau fut le premier à franchir la ligne d’arrivée en 4h39, grâce à ses talents de descendeur, devant Mathieu Dumont et Jean-Marc Goudin deux habitués des podiums pyrénéens.
Bravo à Anne-Pauline Santer (1ère féminine et 74ème au scratch en 5h44) et à Manu Radenac (9ème au scratch en 5h01 et 3ème de sa catégorie) qui ont fait honneur à l’AS Meudon cyclo.
Quant à moi, j’ai terminé dans les derniers du petit parcours car contraint de rouler uniquement sur 34x21, faute d’avoir rechargé mon dérailleur électrique, ce qui m’a obligé à mouliner et aidé à éliminer les toxines de la Quebrantahuesos de la veille.

Je rappellerai enfin que la BCE est une épreuve à but humanitaire qui permet de collecter des fonds pour aider le financement de la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique plus connue sous le nom de maladie de Charcot, ce qui ne peut nous laisser insensible car c’est la maladie qui a emporté notre camarade Philippe Martin.

Pierre