Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : La Pierre Jacques 2012

jeudi 02 août 2012

La Pierre Jacques 2012

Auteur: pierre gadiou
La Pierre-Jacques en Baretous : le 28 juillet 2012 à Aramits (64)

Les gros orages de la veille sur le Béarn et la météo maussade n’ont pas réussi à décourager près de quatre cents passionnés qui ont pris le départ de la Pierre Jacques en Barétous sous un ciel chargé.
Les habitués qui reviennent chaque année savent que cette épreuve mérite qu’on y participe quelles que soient les conditions tant on est bien accueilli par les bénévoles de la vallée de Barétous. D’ailleurs, je n’ai manqué aucune édition depuis la création de la Pierre Jacques il y a une dizaine d’années. Cette année, j’étais accompagné par Holger, le copain de ma fille qui est allemand et participait pour la première fois à une cyclosportive. Nous avions décidé de rester ensemble sur la totalité du parcours. L’AS Meudon était également représentée par Michel Giraud.
Les parcours à cheval sur la frontière franco-espagnole inaugurés en 2011 à la satisfaction générale étaient à nouveau proposés.
Près de trois cents concurrents, dont Holger et moi, ont choisi la Barétous-Roncal, parcours de 124 km et 2700 mètres de dénivelé avec trois cols (La Pierre Saint-Martin, l’Alto Lazar et le versant sud du Port de Larrau.
Une centaine de concurrents seulement, dont Michel Giraud, se sont lancés sur la Pierre Jacques - grand parcours de 148 km – qui impose de gravir également le col du Soudet par Sainte-Engrâce dont la difficulté fait peur à beaucoup de cyclos.
L’ascension du col de la Pierre Saint Martin (1795m) noyé dans la brume était encore plus difficile que d’habitude car il était impossible de se distraire en observant le paysage lunaire du karst d’Anie. En grimpant ce col remarquable, on comprend la persévérance des élus locaux qui se mobilisent pour qu’une arrivée d’étape du Tour de France ait lieu prochainement à la Pierre.
Après quelques kilomètres de descente sur le versant espagnol, ce fut un grand plaisir de se retrouver au soleil. Les ascensions de l’Alto Lazar puis du versant sud du port de Larrau dans un paysage de type méditerranéen très différent du versant français parurent très dépaysantes à ceux qui découvraient la région.
Après une ascension très prudente de La Pierre, Holger et moi avons passé la vitesse supérieure dans le Port de Larrau que nous avons gravi en moins d’une heure.
Nous avons eu l’occasion de vérifier que les Pyrénées sont une véritable barrière climatique en retrouvant le brouillard puis un ciel couvert mais sans pluie dans la descente du versant français du Port de Larrau et sur la fin du parcours.
Tandis que les concurrents de la Baretous-Roncal rentraient à Aramits par la côte de Montory, ceux du grand parcours devaient encore gravir le difficile versant ouest du col du Soudet avec ses passages à quinze pour cent avant de plonger vers l’arrivée.
Le régional de l’épreuve, Nicolas Loustaunou, l’a emporté sur le petit parcours en 3h52 sur lequel j’ai terminé 192ème en 5h55 juste derrière Holger qui était à juste titre très satisfait pour une première expérience.
Sur le grand parcours, c’est l’espagnol Raphael Perez San José qui a gagné en 4h55 devant Jean-Marc Goudin et Mathieu Dumont, deux abonnés aux podiums pyrénéens. Bravo à Michel Giraud qui termine 88ème en 7h13 car le simple fait de terminer ce parcours dans les délais est remarquable.
Comme c’est maintenant le cas sur toutes les épreuves, il restait des topettes en plastique non dégradables dans la nature après le passage de l’épreuve…
voir anecdote à ce sujet
http://ecocyclo.blogspot.fr/2012/08/la-pierre-jacques-en-baretous-le-28_1.html

Pierre