Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : La Hubert Arbes - 2 juillet 2006

mardi 04 juillet 2006

La Hubert Arbes - 2 juillet 2006

Auteur: Pierre Gadiou
La Hubert Arbes, organisée par l'ancien équipier de Bernard Hinault,
permet de découvrir les cols les plus prestigieux des Pyrénées sur
des parcours différents chaque année avec départ et arrivée à
Lourdes.
Trois cols sont au programme 2006: le légendaire Tourmalet (2113m)
par la Mongie, le col des Bordères et le col du Soulor par
Arrens soit 155 km et 3350m de dénivelée.
Plus de 1000 concurrents sont au départ dont 400 sur le grand
parcours.
La brume qui règne sur Lourdes ne tarde pas à se lever
pour faire place à un temps très ensoleillé et très chaud (35° dans
les vallées).
Les quarante premiers kilomètres jsqu'au pied du Tourmalet sont
couverts à très (trop ?) vive allure et les premières pentes ne
tardent pas à ramener tout le monde à a raison. Le passage des
paravalanches avant la Mongie est toujours aussi éprouvant mais
j'atteins néanmoins le sommet en assez bon état. La descente est
très délicate en raison de gros éboulements sur la route provoqués
par les orages de la nuit. A Pierrefite, nous bifurquons à gauche
vers St Savin et le col des Bordères dont l'ascension d'une douzaine
de kilomètres est très irrégulière et comportent quelques passages
très raides et très difficiles avec la chaleur. Je ne suis pas au
mieux ... La descente sur une chaussée complètement dégradée est
délicate et ne permet pas de récupérer. Je suis donc un peu inquiet
pour la montée du Soulor (8 km à 8,5%). Toutefois la régularité de
la pente et la présence d'un peu d'air me permettent d'atteindre le
sommet en meilleur état que ce que je craignais. 50 km de descente
et de plat permettent alors de rejoindre Lourdes.
Je termine 215ème en 7H14 à 22 kmh à près de deux heures du
vainqueur espagnol.
Il convient de souligner l'organisation remarquable de cette épreuve
et son ambiance conviviale qui en font une des plus belles cyclos
pyrénéennes.

Pierre Gadiou