Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Mon 1er dossard

Tuesday 05 March 2013

Mon 1er dossard

Auteur: laurent guilmeau
3 ans que j'attendais ça ! A 40 ans, j'ai accroché mon 1er dossard ce dimanche 3/03/13 lors de la Jacques Gouin.
J'ai eu envie d'en parler sur le forum car, qui sait, ça peut donner envie à certains d'entre vous ... en tout cas, j'en garderai un excellent souvenir, et le raconter fait durer mon plaisir également !
Mon objectif était surtout de terminer ces 113km, distance que je n'avais jamais parcourue de ma courte vie de cycliste (3eme saison)!
J'avais préparé cette cyclo avec 1800km dans les jambes depuis le 1er novembre, pas facile avec la météo et le boulot de cumuler des bornes.
J'avais décidé de sortir mon Canyon pour la 1ere sortie sous le soleil depuis longtemps.
J'avais étudié le parcours pour identifier les kilométrage des différentes bosses du parcours, histoire de ne pas se faire surprendre. Bon, la plus difficile au bout de 100 bornes (champcueil) était annoncée pour un maxi de 15% en fin de montée, c'était pas mal d'être au courant.
Donc départ de Mennecy à 9h, 8h30 dans les SAS : j'y suis arrivé à 7h45 histoire de bien comprendre comment ça marche sur place. Le temps de récupérer dossard, de me préparer et de m'échauffer un peu et c'est vite passé. Accessoirement pour le dossard, 2 épingles c'est un peu juste ! ça sert à ça l'expérience...
Pendant cette préparation je salut un autre membre de l'ASM dont je ne connais pas le nom.
On se met en place dans les SAS, et départ fictif à 9h pour rallier le point du vrai départ un peu plus haut, certains placés loin derrière (env 620 partants à confirmer sur le site) remontent déjà à fond pour mieux se placer. Pour ma part, dossart 376, j'y vais assez tranquillement vu mon objectif et je suis déjà au delà de la 450eme place.
Enfin le départ est donné, et comme on me l'avait dit ça part très fort !! A peine 1 minute et on est déjà à près de 40km/h et on ne descend pas en dessous de 35 avant la première cote 14 bornes après le départ, autant dire que coté cardio ça tourne aussi et j'ai limite envie de lever le pied. Mais pris par le jeu je continue d'autant que cette première cote dans laquelle je suis à l'aise m'encourage. Ce sera vrai pour toute les cotes du parcours. Peit détail, et malgré un galop d'essai la veille où tout fonctionnait, je n'arrivais pas à passer sur le petit plateau, sauf la dernière bosse j'y reviendrais plus tard ... j'ai tout fait sur la plaque, mini en 50x28 !
Je me trouve un groupe où il fait bon rouler et je prends quelques relais pour reprendre des petits groupes devant nous (pris au jeu, je vous l'ai dit). Là au bout de 40 bornes, je me dit qu'il faut se calmer un peu et je redescends dans mon groupe. Je m'accroche, à la limite de la rupture parfois dans des coups de bordure, il y avait quand même un peu de vent et rien pour l'arrêter dans ces champs qui nous entourent. Et jusqu'au km70 , ça roule toujours fort. Et puis d'un coup, ça se calme. On redescend autour de 29-30km/h, peut être la crainte de ne pas aller au bout pour des gars, et quelques femmes aussi, qui n'ont certainement pas pu s'entrainer comme souhaité cet hiver.
Ha oui, j'oublie de dire que comme je n'ai pas voulu lâcher mon groupe, j'ai appris à pisser sans m'arrêter, encore une grande première. Ben c'est pas facile !
Bon, allégé de quelques grammes, je repasse en tête de groupe et reprends quelques relais. Je me retrouve même seul avec 3 gars 3 cotes avant la fin. On tient quelques bornes et on se fait rejoindre. Avant dernière cote : début des crampes. Peut être pas assez hydraté, pourtant j'ai bu régulièrement mais c'est un problème récurrent pour moi. Je descends quelques dents histoire de rouler un peu plus en vélocité.
Arrive la dernière bosse : dés le panneau indiquant Champcueil je retente de passer sur le petit plateau, rien à faire, je fini par pousser ma chaine à la main. Quand j'ai enfin réussi, je décide de ne plus y toucher avant la cote ... mais il reste encore 2 à 3 bornes avant la cote, les autres doivent se demander pourquoi je mouline comme un débile ! Et voilà Champcueil. A la limite des crampes à chaque coup de pédale, je serre les dents et je monte régulièrement en vélocité en dépassant des gars complètement arrêtés dans la portion à 15%, certes courte mais très cassante !! Arrivé au sommet, je me retourne et on est 2 seuls, je décide d'embrayer, il reste 10 bornes. On roule à plus de 30 contre le vent et on reprend des gars lessivés un par un. Certains s'accrochent quelques temps puis décrochent. Le gars avec moi est plus fort, et je n'arrive plus à relayer. On se fait reprendre par la tête de notre groupe à 200m de l'arrivée et on perd une quinzaine de places, mais quel pied d'avoir essayer de faire ça ! comme un gosse je vous dis ! Enfin revenons sur terre : je me suis bien amusé, j'ai fini vidé, moyenne de 31,1km/h, classement 275ème. Je finis à coté d'un gars de 71 ans avec qui j'ai roulé toute la matinée, bravo à lui.

A noter que j'ai trouvé l'organisation très bonne, je n'ai pas rencontré de pb de sécurité ou d'aiguillage, merci aux bénévoles. Seul le plateau repas n'était pas terrible.
Au final, j'ai passé une très bonne matinée, enfin un grand soleil, et le plaisir de rouler dans une atmosphère de compétition.
Et maintenant : objectif La Rouillon (ex Coulainaise) le 30mars, 150km et 1700m de dénivelé, ça va être encore une autre histoire !

Laurent Guilmeau.