Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Gran Fondo Eddy Merckx le 26 mai 2013

jeudi 30 mai 2013

Gran Fondo Eddy Merckx le 26 mai 2013

Auteur: pierre gadiou
Granfondo Eddy Merckx à Huy (Belgique) le 26 mai 2013

Le Gran Fondo Eddy Merckx est une des douze épreuves qualificatives de l’UCI World Cycling Tour (UWCT), championnat du monde des cyclosportives dont la finale aura lieu à Trente (Italie) en septembre. J’y ai participé dans le cadre des actions internationales de la Patrouille Eco Cyclo en partenariat avec l’UCI.
Au départ, nous sommes accueillis par Erwin Vervecken, triple champion du monde de cyclo-cross et coordinateur de la série UWCT, qui permet à la Patrouille Eco Cyclo d’expliquer au micro les raisons de sa présence et d’insister sur la nécessité de respecter l’environnement.
Pour la première fois, je portais la nouvelle tenue très originale à losanges multicolores, façon Arlequin, destinée à nous identifier sur les épreuves hors de France
Il pleuvait et la température n’était que de quatre degrés lorsqu’Eddy Merck donna le signal du départ à près de 900 concurrents au pied du mythique Mur de Huy au sommet duquel était situé l’arrivée du circuit très accidenté de 150 kilomètres et 2400 mètres de dénivelé dans les Ardennes belges.
Dès le départ, les organismes étaient mis à rude épreuve dans la côte du Long Thier, première des treize ascensions du parcours et les groupes de niveau se formèrent très rapidement. La pluie cessa en milieu de matinée et le dernier tiers du parcours se déroula sur des routes sèches mais très ventées.
Le niveau moyen des participants était très relevé en raison de la qualification pour championnat du monde, preuve en est la moyenne de 37,2 km/h réalisée par le premier sur ce parcours très accidenté. Personnellement, je n’étais pas très en forme après trois semaines d’activité réduite pour tenter de soigner ma tendinite au genou et j‘ai eu quelques difficultés à suivre les groupes dans lesquels je me trouvais notamment dans les descentes sur les routes mouillées. Avant l’ascension du Mur de Huy avec 149 km dans les jambes, je craignais d’avoir des crampes dans les passages à plus de 20%. Finalement, mon braquet de 34x28 m’a permis de passer sans problème mais ce Mur de Huy, que j’avais déjà gravi il y a quelques années avec quelques cyclos meudonnais au retour d’une participation à l’Amstel Gold Race reste quand même un sacrée côte.
Je me classe 518ème à près de 27 km/h de moyenne alors que les conditions difficiles ont entraîné près d’une centaine d’abandons
En redescendant du mur pour rejoindre mon hôtel, j’ai pu encourager Pascal Vanhoutte en plein effort dans l’ascension qui terminait la randonnée organisée en parallèle de la cyclosportive.
Pierre