Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Béarn Cycl\'Espoir

jeudi 04 juillet 2013

Béarn Cycl'Espoir

Auteur: pierre gadiou
La Béarn Cycl’Espoir le 23 juin 2013 à Oloron (64)
Pluie et générosité dans les cols béarnais
Sur la ligne de départ de la Béarn Cycl’Espoir 2013, les organisateurs et les trois cent cinquante participants avaient une pensée pour les victimes des inondations qui ont gravement touché les Pyrénées quelques jours avant mais fort heureusement épargné les vallées béarnaises d’Ossau, d’Aspe et de Baretous dans lesquelles se déroule l’épreuve.
La bruine qui tombait sur le Béarn dès le matin a malheureusement découragé de nombreux cyclistes de participer à cette belle épreuve à but humanitaire qui permet de collecter des fonds pour financer la recherche sur sclérose latérale amyotrophique, terrible maladie plus connue sous le nom de maladie de Charcot.
Patrick François rappela au micro le rôle de la Patrouille Eco Cyclo et Jean-Jacques Techené, organisateur de l’épreuve avertit les concurrents qu’ils seraient disqualifiés en cas de manquement aux règles de bonne conduite.
La météo relativement clémente dans la traversée du Bois du Bager et les premiers lacets du col de Marie Blanque se gâta brusquement en arrivant sur le plateau du Benou balayé par un vent glacial et copieusement arrosé.
Les concurrents qui avaient participé la veille à la Quebrantahuesos, dont je faisais partie, constatèrent que les lieux particulièrement pollués la veille par le passage de 10 000 cyclistes avaient été nettoyés après le passage de l’épreuve.
Après un court passage dans la vallée d’Aspe, l’ascension du joli col d’Ichère, moins arrosée, réchauffa les participants. Les bénévoles du ravitaillement situé au sommet, dont faisait partie Catherine Gadiou, avaient revêtu les couleurs Eco Cyclo pour rappeler encore la nécessité de respecter l’environnement.
A Arette, les concurrents du petit parcours, dont moi, rentraient directement à Oloron tandis que ceux du grand parcours attaquaient la difficile ascension du col du Soudet. Les mauvaises conditions (épais brouillard, averses, température de 4 degrés seulement au sommet) entrainèrent de nombreux abandons. Pour la troisième fois, Jean-Marc Goudin fut le premier à franchir la ligne d’arrivée du grand parcours avec une avance très confortable sur ses poursuivants.
Le repas à base de spécialités locales (atxoa de veau et fromage de brebis notamment) et la remise des récompenses se déroulèrent ensuite dans une ambiance très chaleureuse comme d’habitude à la Béarn Cycl’Espoir. Marcel Queiheille, « le diable rouge », parrain de l’épreuve et vainqueur d’étape sur le Tour 1959 était présent, toujours prêt à raconter une anecdote sur ses ascensions aux côtés de Charly Gaul et des autres grands grimpeurs de l’époque.
Souhaitons à Jean-Jacques Téchené et à tous les bénévoles de la Béarn Cycl’Espoir une météo plus clémente en 2014 afin que la participation soit à la hauteur de la qualité du parcours et de l’organisation et permettent de contribuer encore mieux à la noble cause pour laquelle ils se mobilisent.
Au lendemain de ma Quebrantahuesos, je termine satisfait à la 114ème du petit circuit de 100 km et 1700 m de dénivelé en 4h03 soit 25km/h de moyenne
Pierre