Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : La Larra Larrau - 9 septembre 2006

lundi 11 septembre 2006

La Larra Larrau - 9 septembre 2006

Auteur: Pierre Gadiou
La Larra Larrau est une cyclosportive espagnole dont la moitié du
parcours se déroule en France dans les Pyrénées Atlantiques.
Le départ et l'arrivée ont lieu dans le pitoresque village navarrais
d'Isaba au pied du col de la Pierre Saint-Martin.
Les parcours sont particulièrement difficiles et se déroulent dans
un cadre naturel tout à fait exceptionnel.
Le petit parcours de 100 km et 2700 mètres de dénivelée gravit le
versant sud du col de la Pierre Saint Martin, descend sur Sainte
Engrace, franchit le terrible port de Larrrau, peut être le col le
plus difficilie des Pyrénées, et revient à Isaba par le col de
l'Alto Lazar - ce parcours rappellera des souvenirs aux participants
du stage de 2005 dans les Pyrénées.
Le grand parcours de 146 km et 3700 mètres de dénivelé est réservé
aux très bons grimpeurs et aux passionnés de montagne, il est
identique au précédent avec au milieu un détour par le très
difficile col d'Issarbe.
Arrivé de Paris dans la nuit et n'ayant dormi que quatre heures, je
choisis prudemment le petit parcours.
Nous sommes environs 900 au départ dont une cinquntaine de français.
Le temps est beau et chaud et malgrè l'allure soutenue, l'ascension
de la Pierre, pas trop difficile par ce versant, est un enchantement
notamment la traversée du karst de la Pierre Saint Martin qui offre
un paysage lunaire unique. La descente est facile jusqu'au col du
Soudet mais très délicate ensuite jusqu'à Sainte Engrace. Un
concurrent victime d'une chute grave doit d'ailleurs être évacué.
Après quelques kilomètres de faux plat montant dans la vallée du
gave de Larrau, le pont de Laugibar marque le début du monument de
la journée. Les dix premiers kilomètres du port de Larrau permettent
de s'éléver de près de 1000 mètres! La chaleur est maintenant
suffocante et tous les concurrents souffrent. Un vent contraire
assez fort souffle dans le dernier kilomètre très raide avant le col
d'Erroymendi qui marque la fin des grosse difficultés. Mon compteur
affiche la vitesse délirante de 7 km/h. Heureusement de nombreux
supporters espagnols onf fait le déplacement et stimulent les
concurrents par des "aupa aupa" ou des "venga venga" bien
sympathiques. Une courte descente permet de récupérer un peu avant
d'attaquer les trois derniers kilomètres et d'admirer une vue
panoramique sur les montagnes de Soule et le Pic d'Orhy, premier pic
pyrénéen de plus de 2000 mètres en venant de l'Atlantique. Le
dernier kilomètre à plus de 10% marque la fin des grosses
difficultés. La descente sur le versant espagnol permet de découvrir
un paysage bien différent et presque méditerranéen avec de
splendides forêts de pins. En bas de la descente, je suis doublé par
les trois premiers du grand parcours! Il reste encore à gravir les 5
km à 6% de l'Alto Lazar. Je rattrape un groupe d'une dizaine de
concurrents peu avant le sommet ce qui m'aide beaucoup pour la
descente et la fin du parcours dans la vallée et me permet de
terminer à la 237ème place en 4H59minutes et d'obtenir de justesse
la piedra de Oro (pierre d'or)dont le temps limite était de 5h00.
La Larra Larrau est une épreuve magnifique. Je reviendrai pour faire
le grand parcours...