Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Drôme 2014

vendredi 12 septembre 2014

Drôme 2014

Auteur: Pierre Siboni
Comme tous les ans nous sommes partis mes amis Robert, Hanes et moi même pour une "rando cyclo" de 6 jours. Et comme l'année passée une météo incertaine sur les Dolomites en juillet, nous a contraint à reporter notre périple durant la première semaine de septembre au départ de Livron sur Drôme. Bien nous en a pris car nous avons pu bénéficier d'un temps assez favorable dans l'ensemble.
Cette année après m’être assez bien préparé durant le mois d'aout, j'ai pu adapter sur mon vélo carbone un porte bagage trés pratique pour amener le minimum d'effets histoire de se changer le soir à l’hôtel.

Nous voilà donc partis le lundi 1°sept avec armes et bagages direction Crest. A Mirabel clignotant à gauche pour la première ascension vers le col de Bacchus. La montée fut assez tranquille si ce n'est que le ciel a commencé à devenir menaçant et comme cela était attendu nous nous sommes fait rappeler à l'ordre par un Mistral bien froid alors que nous nous dirigions plein Nord. En arrivant à Leoncel vent en pleine face nous décidons de nous arreter à 13h30 dans une auberge pour nous réchauffer et nous restaurer, mais la patronne très désagréable nous refoule prétextant un manque de nourriture en cuisine (N'y allez pas). Nous reprenons nos vélos pour monter le col de la Bataille où le vent souffle toujours. Nous nous couvrons bien pour la descente mais j'ai oublié mes gants longs à la maison. Houla là dure dure cette descente! Dans la descente nous croisons le Tour de France!!!!.... des vieilles motos! que des superbes machines pétaradantes!Nous passons le col de Portette et nous arrivons tant bien que mal au Col de la Machine où nous attend un très charmant hôtel et où le patron très accueillant nous prépare à 16H de délicieux sandwichs. Allez y à l’hôtel du col de la machine on y mange et on y dort trés bien!

Mardi matin par un temps radieux et froid et toujours sans gant, nous laissons le col de la Machine en direction du col de Carri et du col du Poncel portés cette fois par ce Mistral qui nous attend au tournant. Avant Vassieux en Vercors une viste s'imposait à la Nécropole du Vercors en direction du col de Rousset. Au col le paysage de la descente est magnifique. La descente extrêmement rapide nous méne à Die. Je trouve en ville un très bon vélociste qui me vend une paire de gant juste avant sa fermeture. Le temps d'avaler un repas frugale nous voilà à nouveau sur la route. Mais à nouveau nous devons nous diriger vers le Nord attendus bien sur par ce Mistral, certes un peu moins fort et sous un soleil radieux,pour gravir le col de Menée en passant par le trés joli village des Noniéres. Au sommet le vent s'engouffre dans le tunnel, nous ne nous attardons pas et fonçons dans la descente dominée par le Mont Aiguille. Nous arrivons un peu fatigués à Mens où nous passons une bonne nuit.

Mercredi au départ une simple ascension nous voit rapidement au col de Saint Sebastien sous un magnifique soleil et cette fois sans vent. Les paysages sont grandioses sur cette plaine allant jusqu'au barrage du Lac du Sautet et le Défilé de la Souloise, sur la route de St Disdier qui nous méne au col du Frestre. Magnifique! La descente est très rapide sur une route parfaitement rectiligne dans le défilé de Potrachon. Dans l’après midi sous la chaleur nous sommes au col d'Espréaux par une toute petite route où ne croisons aucun véhicule.Magique! Mais il nous reste encore une longue route au milieu des vergers pour atteindre Sisteron sans encombre.

Jeudi matin départ de Sisteron en direction de Sault avec au programme le Pas de La Graille et le signal de Lure: un bon avant gout du Ventoux avec des paysages lunaires et désertiques mais une fréquentation beaucoup moindre. Un régal pour les grimpeurs! Nous dormons à Sault à l’hôtel du Louvre, excusez du peu.

Vendredi matin le ciel est couvert, et une seule crainte: la pluie dans le Ventoux? D'autant plus que nous voilà au beau milieu d'une cyclo-sportive hollandaise avec des dizaines de coureurs et un public nombreux venu les encourager. Mais finalement l'ambiance fut trés bon enfant. Les cyclos nous saluent en nous voyant avec nos bagages et leurs supporters nous applaudissent. Nous sommes pris au jeu et nous nous accrochons à différents groupes et nous doublons plusieurs cyclos avant le sommet atteint sous un généreux soleil. La descente nous mène à Malaucéne, puis Vaison la Romaine et enfin Grignan le village de Madame de Sévigné.

Samedi départ pour l'ultime étape qui nous fait rejoindre Livron au bout d'une petite étape de 59 Km en passant tout de même par le petit col de Tartaiguille.

Et voilà retour à Clamart avec 550 km à bicyclette et environ 9.000 m de dénivelé positif.