Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : BRM 200 Bagnères de Bigorre

lundi 23 mars 2015

BRM 200 Bagnères de Bigorre

Auteur: pierre gadiou
BRM 200 km de Bagnères de Bigorre
Pour arroser mon premier jour de retraite, j’ai participé au BRM 200 de Bagnères de Bigorre. Arrosage est bien le mot car une légère bruine nous a accompagnés sur tout le parcours et elle s’est même transformée en pluie durant la dernière heure.
Il n’y avait qu’une cinquantaine de courageux au départ, principalement des cyclistes de la région désirant valider un brevet de 200 km obligatoire en vue de leur participation à Paris-Brest-Paris.
La température n’était de 5 degrés au départ, pas vraiment à la hauteur d’un premier jour de printemps, d’autant plus rageant que deux jours avant il faisait 20 degrés au pied des Pyrénées … Je suis parti à 7h15 dans un groupe assez hétéroclite d’une vingtaine de cyclo. Les cinquante premiers kilomètres en direction du nord nous menaient à Maubourguet (km 51), premier contrôle avec tamponnage de la carte dans un commerce, il y bien longtemps que je n’avais pas fait cela. J’en ai profité pour boire un café et manger un pain au chocolat (ici on appelle ça une chocolatine) avant de repartir avec quatre cyclos du club de Montréjeau avec lesquels je suis resté jusqu’à l’arrivée. Ce club organise chaque année la Barousse Balès, une belle cyclosportive à laquelle j’ai participé à plusieurs reprises. J’ai également appris que deux d’entre eux avaient participé trois fois à l’Immortelle et je les remercie de m’avoir tenu compagnie sur ce BRM. La suite du parcours se déroulait dans le Gers et était beaucoup plus accidenté de Plaisance à Vic-Fezensac (km 102) où était situé le deuxième contrôle avec à nouveau un tamponnage dans une boulangerie … Ensuite avons pris la direction de Marciac, village bien connu pour son festival de Jazz, en empruntant les mêmes routes que la cyclosportive des vignobles de Saint- Mont à laquelle j’ai participé fin février. Un parcours à nouveau très plat nous conduisait ensuite à Tournay (km 182) avant d’attaquer la dernière difficulté du parcours, la longue côte en direction de l’abbaye de L’Escaladieu où se situait le dernier contrôle tampon dans un restaurant. Une longue descente nous ramenait ensuite à Bagnères de Bigorre où la pluie tombait avec une température de seulement six degrés. Je termine trempé mais satisfait à 25,6 km/h ce brevet de 200 km et 1790 mètres de dénivelé. Ma retraite a été bien arrosée … d’eau !