Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : La Rompepiernas

samedi 16 mai 2015

La Rompepiernas

Auteur: pierre gadiou
La Rompepiernas le 9 mai à Sos del Rey Catolico (Espagne)

La Rompepiernas (la casse-patte en français) est une cyclosportive espagnole dont le départ est situé dans le superbe village médiéval de Sos del Rey Catolico en Aragon à 80 km de la frontière franco-espagnole.

Nous étions près de 700 concurrents donc 400 sur le grand parcours de 180 km qui permettait de gravir sept petits cols de moyenne montagne totalisant 2800 mètres de dénivelé dans les sierras arides des Cinco Villas et d’admirer de nombreux villages médiévaux parfaitement conservés comme Uncastillo ou la forteresse de Castillicar.
L’ambiance espagnole était au rendez-vous avec de nombreux spectateurs pour nous encourager.
La météo était estivale et j’ai un peu souffert de la chaleur à laquelle je ne suis pas encore habitué vu le temps frais et souvent pluvieux que j’ai rencontré sur les épreuves auxquelles j’ai participé depuis le début de l’année.

Dès le départ, la sélection s’est faite dans l’ascension du Puerto de Uncastillo et j’ai réussi à m’intégrer dans un groupe d’une trentaine de concurrents qui roulait à très bonne allure.
Le revêtement de la route parfois très moyen dans les montées était en revanche toujours excellent dans les descentes ce qui permettait d’atteindre des vitesses supérieures à 70 kmh et de maintenir une bonne moyenne.
Au fil des ascensions, les groupes se disloquaient et d’autres groupes se reformaient dans les descentes et j’ai réussi à ne jamais rouler seul et donc à bien me protéger du vent.
Au final, je me classe 225ème en 6h12 à 29 km/h de moyenne (28,99 km/h sur le classement officiel) à 1h09 du vainqueur et 6ème de ma catégorie des plus de 60 ans.
Je me suis régalé sur cette épreuve et comme d’habitude je suis étonné du faible nombre de concurrents français – une dizaine seulement - vu la proximité de la frontière.
Le manque de curiosité de ce qui se passe à l’étranger est un mal français …

Pierre