Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Un samedi d\'enfer

mardi 29 mars 2016

Un samedi d'enfer

Auteur: Vincent Boucherie
J'étais impatient de retrouver les routes Flandriennes ayant un bon souvenir de Gand Wevelgem. Je pars donc avec Paulo à 5h du mat de Meudon.

Première tuile, un pv pour avoir roulé à 70 km/h au lieu de 75 dans Lille.

Deuxième, recevoir un sms de ma femme, me disant que j'ai oublié les papiers de la voiture. Rien de trop grave sauf qu'il a fallu passer devant une demi douzaine de contrôle de Police. La Belgique à cette période c'est tendu. Par chance on est passé sans problème. Avec la tête de notre Paulo ce n'était pas gagné, lol.

Troisième tuile, évidemment l'adresse n'était pas bonne, il a fallu tourner un petit moment.

Une fois les inscriptions et une séance photos faites part les Chopin'ous nous partons.

Nous intégrons un groupe, le départ me parait rapide mais c'est surement du au réveil matinal et au trajet. Les sensations ne sont pas top mais je passe dans les premiers du groupe les 2 premières bonnes bosses.

Nous arrivons aux premier ravitaillement, je comprends que le journée va être dure quand la gaufre me donne la gerbe plutôt que des ailes. Deuxième séance photos avec les Chopin'ous et nous repartons.

Nous arrivons dans le premier secteur pavé, un simple faux plat que nous abordons assez rapidement mais dès les premières secousses mon corps me dit " STOP-SYSTEME-DÉFAILLANT"

En une fraction de seconde, plus de jambes, maux de têtes, nausées... Les pavés ont servie de déclencheur.

Paulo m'attend, je m'accroche mais peu de temps après je lâche complètement. Je poursuis seul 10 kilomètres, incapable de prendre les roues des groupes qui me dépassent, devant se dresse le premier vrais mont pavé, j'ai eu le temps de compter les pavés, vu ma vitesse.

En haut je décide de jeter l'éponge, le problème, je suis en Flandre c'est difficile de comprendre quoi que ce soit ici. J'attend donc les Chopin'ou.

Par chance Philippe a un plan, il me le donne, je suis à l'opposé de l'arrivé situé a environ 40 km. Je roule durant 15 km face à ce vent de fou présent tout le we. J'arrive à la première grosse ville ce qui me rassure, je suis sur le bon chemin. 5 km plus loin je retombe sur le circuit avec des gars qui vont dans le même sens que moi, je tiens le bon bout. 10 km plus loin les gars tournent à droit, je regarde sur le plan, bizarre ça ne correspond plus vraiment à l'endroit ou je pensais être, soit à 5 km du l'arrivé. Je me renseigne auprès d'un passant, et me montre sur la carte que je suis approximativement à l'endroit ou j'ai récupéré le plan soit à l'opposé total de l'arrivé! Un grand moment de solitude m'envahie, malade, perdu dans les Flandres avec un vent de fou!

Je rebrousse chemin pendant 5 km et je croise Paulo, j'hésite et je finis par repartir avec lui, foutu pour foutu! Evidemment Paulo décide de crever, je suis maintenant en plus du reste frigorifié.

Paulo me traque jusqu’à l'arrivé, un enfer , la tête dans le guidon, je mets coups de pédales après coup de pédales. Je n'ai plus qu'une idée, dormir!

Des dizaines de gauches droites dans la campagne, avec ce vent un coup de coté ,un coup de face, un coup de dos. C 'est vraiment la partie chiante des classiques Flandriennes!

On arrive enfin à Harelbek! 128 km au compteur sur les 135 km de la course et les 80 que j'aurais du avoir si je ne m'étais pas égaré. Pour info, un pro c'est également perdu lors de leur course, ça rassure!

J'ai vécu ma pire journée sur un vélo! Un enfer !

Conseil: prenez avec vous un plan c'est pratique, faut il encore savoir le lire! ou être en état.

En tout cas merci aux Chopin'ous (Philippe et Christian) pour leur aide et leur ...photos.
Merci également à mon tracteur, Paulo

:-)