Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Course FSGT Le Perray 10/07/2016

mercredi 14 septembre 2016

Course FSGT Le Perray 10/07/2016

Auteur: Brice Seraphin
Course FSGT le perray en yvelines 10 juillet 2016

C’est jour de finale (France Portugal euro 2016 !), le temps est radieux, la course du jour mentionne une « petite » côte et un tracé en Z.I…
Pas trop logique, et en effet la dite côte est sur une départementale en bordure de la zone mais bien en dehors ! Et elle est précédée d’une descente d’à peu près la même longueur (400-500m). Vu d’en haut de la descente, la côte est impressionnante ! D’autant plus que je m’imagineais un ptit coup de cul plus en rapport avec la présentation de la course. Bon après ce n’est pas non plus du 10% et elle se prend avec l’élan de la descente mais quand même ça fait plaisir de voir un parcours un tantinet équilibré. Nous sommes pas loin de 80 sur la ligne de départ, dont deux meudonnais avec Thierry.
Les 5 minimes, la seule féminine et les 18 gars en cat.6 partiront avec nous, et seront placés derrière le gros des troupes (pas pour la cycliste).
En fait il n’y a guère que la ligne droite qui précède et prolonge l’arrivée qui soit placée en Z.I, le premier virage débouche sur une autre ligne droite longée par un cours d’eau. Beau panorama, même si on a pas trop le loisir de faire du tourisme, ça roule fort dans cette partie et en rang serré.
Le niveau est assez homogène, les tentatives d’échappées sont vite avortées ou ne prennent jamais plus de 200m. La bosse écrème un peu le peloton est les moins costauds cèdent, pour le reste, cela s’étire plus ou moins et souvent la ligne droite d’arrivée se charge de provoquer le regroupement sur un terrain plus facile.
Juste un gars arrivera à sortir pendant 2,3 tours (un coureur FFC de clamart) et sera revu bien avant l’arrivée. Le hic c’est que dans la bosse, la chaussée étant à double sens et pas bloquée dans le sens descendant, certains une fois le bénéfice de l’élan terminé, n’avait plus le coup de pédale pour maintenir leur allure mais ne s’écartait pas pour autant ! Donc cela obligeait les plus à l’aise à freiner en pleine côte ou en tout cas à sérieusement ralentir leur allure !
Donc cela se jouera au sprint, il reste encore une bonne cinquantaine de coureurs groupés au pied du dernier passage sur la bosse. Je suis bien placé en haut mais la ligne est 500m plus loin au bout de la ligne toute plate donc logiquement je rétrograde devant plus véloce que moi dans cet exercice.
Thierry décroche le podium, il fut à l’aise et partant pour nombre de coups qui n’allèrent pas au bout.
Pour ma part, je me suis senti à l’aise, toujours placé dans les trente premiers .J’ai également prit beaucoup de plaisir à escalader une bosse à chaque tour même si je l’aurais souhaité plus longue ou prise sans élan d’une descente…
Je termine 22ème sur 77 classés.
On a bouclé les 67,8 kms en 1h38 à 40 km/h de moyenne.