Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Course FSGT Villejust Côte (Cat.4 Et 5), 09/04/17

mercredi 12 avril 2017

Course FSGT Villejust Côte (Cat.4 Et 5), 09/04/17

Auteur: Brice Seraphin


Tout d’abord GRAND MERCI à Bernard de m’avoir récupéré frigorifié à la gare RER de Lozère à 1h du début de la course. Et ouai pas de « bricemobile » lol
Résultat des courses on arrive tard sur place, pas mal de coureurs sont déjà à l’échauffement et lorsqu’on récupère les dossards et qu’on est prêt à rouler, nous n’avons pas le temps de faire un tour de circuit pour se familiariser avec ce dernier. Mais vu que cette course a la très bonne idée de se terminer en haut de la bosse, il y a tout de même le temps de se la faire en guise de galop d’essai.
Le soleil commence à pointer et donc le climat à se réchauffer cool.
Bonne chambrée ce matin on doit être au moins 80 sur la ligne de départ dont 3 Meudonnais (Roland, Bernard et moi). C’est partit, je découvre le parcours au fur et à mesure redoutant la descente (parce qu’il y en aura forcément une…arff) qui sans surprise me fait rétrograder et mater le cul de tout le monde. Et j’attends avec impatience la bosse qui sans surprise me permet d’exhiber mon fessier à la vue de 90% du peloton pour une remontada dont les joueurs du PSG auraient dû s’inspirer !! Bref, trêve de plaisanterie, pour résumer ma course, elle s’est faite dans les 10 derniers rangs du peloton (et de ce qu’il en restera au fil des tours…) au bas de la descente jusqu’au pied de la bosse et effet inverse, dans les 10 premiers rangs dans et en haut de cette dernière sur la ligne.
Malgré tout au bout de 3-4 tours j’ai mieux appréhendé la descente et les tours suivants, même si je reculais beaucoup, je n’avais plus à chasser au cul du peloton pour rentrer. J’étais derrière mais dans les roues. Parfois je laissais filer 10 mètres lors d’un changement de direction ou par manque de concentration et je devais faire l’effort pour « coller »…
Pour parler des autres, j’ai rapidement perdu de vu mes collègues de clubs, revu Bernard quand on l’a doublé avec le groupe de tête (on devait n’être plus qu’une grosse trentaine à ce moment-là) dans l’avant dernier tour. Il paye aussi ces enchainements corima/stage/blé d’or, donc un peu de fatigue pour lui. Cette course n’est pas pour rien considérée comme une des plus dure du calendrier FSGT, elle fut un vrai bon chantier avec des coureurs étalés un peu partout sur le circuit, certains recollant après avoir sautés dans la bosse pour se refaire lâcher au tour d’après,etc…Certains finiront donc avec un tour de retard, d’autres avec de grosses minutes, et lors du dernier tour je suis encore en queue de groupe à l’amorce de la bosse et la je n’arrive pas à répondre à l’accélération des tous premiers, je ne suis jamais très loin, toujours en vue dans l’ascension mais clairement je n’ai pas les jambes pour boucher. Je paye peut être l’énergie gaspillé pour les remontées effectuées à chaque tour, mais aussi la qualité des gars qui ont bien embrayés ! Je termine à 10 secondes, content de cette matinée sur un terrain à ma convenance même si (allons faisons la fine bouche !) j’aurais aimé des pourcentages plus important dans la bosse…
Pour l’anecdote le vainqueur était derrière Laurent et moi à Maule de bien 30 mètres…
Quelques chiffres pour finir, circuit de 7 kms avec une bosse d’arrivée d’1 km à 5/6% de moyenne. 9 tours à effectuer donc 9 bosses tous les 6 kms. 95 partants pour 84 classés, je me classe 19 ème.
On arrive au compte goute, de grands écarts entre le groupe de tête et la moitié du classement, encore plus donc avec la fin des concurrents, course très sélective !
On a un peu trainé après la course, et j’ai assisté aux 4 premiers tours de la course des 1/2/3, la aussi cela a très rapidement volé en éclat. Dès le 2 ème tour un groupe d’une trentaine se dégageait et quand on est partit il y avait 3 mecs échappée, 15 derrière en chasse à quelques secondes et ensuite ça se chiffrait déjà en minute !! Romain qui dès le premier tour pète le dérailleur et passe la ligne à pied ! Dommage.
En 6 j’aperçois Pascal dans le dur mais qui s’accroche au courage, il fera toute sa course de cette façon (cf. son CR)
Voilà maintenant place au tour d’IDF et plus particulièrement l’étape du samedi qui propose un circuit de 10 kms avec…2 côtes !! Même si elles sont placées en milieu de parcours à priori, cela sera un plaisir de devoir escalader.
Course ou on sera séparés des cat.4( ?) et avec une distance plus réduite (55 kms). Quand je vois que les 2 courses les plus dures que j’ai faite jusqu’à maintenant (maule et villejust) le vainqueur et à chaque fois un cat.5 dont la moitié du top 10 sont également cat.5, je me demande la ou les raisons de cette séparation ? Bref, pas grave je sais qu’il y aura du niveau et qu’il va falloir encore appuyer pour bien représenter les couleurs Meudonnaises. En espérant ne pas être le seul sur ce Tour.