Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Inoubliable Quebrantahuesos - 23 juillet 2007

lundi 02 juillet 2007

Inoubliable Quebrantahuesos - 23 juillet 2007

Auteur: pierre gadiou
Pour sa première sortie hors de France, la Patrouille Eco-Cyclo a
participé le 23 juin 2007 à la 17ème édition de la Quebrantahuesos à
Sabinanigo dans la province d'Aragon en Espagne à 100 km au sud de
Pau.
7500 participants venant de 17 pays sur un parcours exigeant de 205
km et 3500 mètres de dénivelé à cheval sur la frontière franco-
espagnole, une ambiance festive unique et une organisation
irréprochable font de cette épreuve un des plus grandes fêtes du
cyclosport européen.

La Quebrantahuesos (gypaète barbu en espagnol) organisée par le club
local, Pena Cyclista Edelweiss et son charismatique président
Roberto Iglesias est la plus importante cyclosportive espagnole et
fait partie du challenge Golden Bike UCI.
Dans le cadre de l'amitié entre organisateurs de cyclosportives
français et espagnols, une patrouille Eco-Cyclo composée de trois
cyclosportifs expérimentés (José Acedo et David Ducros de Sud-Vélo
et Pierre Gadiou de l'A.S. Meudon) était invitée à participer à
l'épreuve.

Un hommage émouvant aux cyclistes handicapés
Une des traditions de la Quebrantahuesos est de célébrer tous les
ans un ancien grand champion (Bahamontès, Indurain, Chiapucci,
Escartin, Zoetemelk...).
Cette année, les participants étaient invités à rendre un hommage
global très émouvant intitulé « discapacidad no es incapacidad » à
42 cyclistes handicapés dont un vénézuélien et un péruvien. Ce fut
un grand honneur pour la Patrouille Eco-Cyclo de rejoindre sur la
scène ces exemples de courage et de ténacité aux côtés des autorités
locales, des représentants des fédérations et d'anciens champions
comme Olano et Escartin. Le maire de Sabinanigo déclara : « la
Quebrantahuesos a rendu hommage à de grands noms les années
précédentes et cette année à de grands hommes »

La patrouille Eco-Cyclo en maillot rouge pour l'occasion
Afin de se fondre dans l'environnement espagnol, la Patrouille Eco-
Cyclo a troqué son maillot vert français contre le splendide maillot
rouge à l'effigie de la Quebrantahuesos et portant l'inscription «
Seguridad Vial» dont les porteurs s'engagent à encourager le respect
de la sécurité routière et de l'environnement.

Une organisation gigantesque et efficace
Depuis la création de l'épreuve en 1994, le nombre de concurrents
n'a cessé de croître pour atteindre 7000 en 2006, ce qui a amené en
2007 les organisateurs à limiter pour la première fois le nombre de
concurrents à 7500 (maximum admis par les autorités françaises)
auxquels s'ajoutent 1500 participants au petit parcours nommé
Treparriscos qui se déroule entièrement en Espagne.
L'organisation est à la hauteur de l'évènement (200 personnes dans
les carrefours, 250 personnes aux ravitaillements, 35 mécaniciens,
36 médecins, 10 ambulances, 2 hélicoptères, 45 motos, 18
fourgonnettes, 12 camions, 14000 litres de boissons énergétiques...)
La route est entièrement privatisée sur la quasi-totalité du
parcours à l'exception du col du Pourtalet et il est remarquable de
voir travailler ensemble la Gendarmerie française et la Guardia
Civil espagnole.

Un parcours mythique
Le parcours de la Quebrantahuesos, immuable depuis l'origine est
devenu mythique.
Cela commence par un circuit dans la ville de Sabinanigo rendu très
impressionnant par la présence de nombreux spectateurs enthousiastes.
L'énorme peloton se dirige ensuite vers Jaca et le col du Somport
(1648m - km59) qui marque l'entrée en France. La pente ne se
redresse vraiment que sur les huit derniers kilomètres qui se
déroulent dans des alpages verdoyants dominés par des pics de
couleur rouge du plus bel effet.
La descente dans la vallée d'Aspe - dernier refuge des ours
autochtones des Pyrénées - permet de découvrir un paysage verdoyant
et sauvage très différent et se déroule sur une route large et en
parfait état qui permet quelques belles pointes de vitesse.
A Escot, un brusque virage à droite mène les concurrents sur la
petite route du célèbre col de Marie Blanque (1035m - km 102) dont
les quatre derniers kilomètres font figure d'épouvantail avec une
pente moyenne proche de 12%. Heureusement, le ravitaillement situé
au début de la descente sur le très pastoral plateau du Benou permet
à chacun de récupérer en profitant d'une vue magnifique sur les
montagnes du massif calcaire de Gourette avant de plonger la vallée
d'Ossau.
Après quelques kilomètres de plat, Laruns marque le début des vingt
neuf kilomètres d'ascension du col du Pourtalet (1794m - km156)
dominé par le pic du Midi d'Ossau, fierté des horizons béarnais.
La descente du val de Tena permet de découvrir le paysage beaucoup
plus aride des sierras aragonaises. A Escarilla, une route très
pittoresque permet d'accéder au lac de Bubal et à l'extraordinaire
corniche du Puerto de Hoz de Jaca (1272m - km177) taillée dans la
falaise au dessus du lac dont les deux derniers kilomètres
présentent des passages à plus de 10% avant le retour sur Sabinanigo
(km205)

Un public exceptionnel
La Quebrantahuesos attire des foules impressionnantes notamment dans
les rue de Sabinanigo et dans les derniers kilomètres des cols du
Somport et du Pourtalet.
Venga ! Aupa ! Animo ! sont les encouragements les plus fréquents
lancés par des milliers de spectateurs chaleureux et expansif.
Tous les participants à l'édition 2007 ne sont pas près d'oublier
les deux derniers kilomètres du col du Pourtalet au milieu d'une
haie de spectateurs digne du Tour de France.

Nouveau record de l'épreuve
Le vainqueur de l'épreuve, le basque Mikel Azparren a terminé
l'épreuve en 5h21h avec 13 minutes d'avance sur le deuxième
améliorant de minutes le précédent record de 5 minutes. Il faut
dire qu'il avait parcouru la totalité du parcours 11 fois dans le
mois précédent l'épreuve !
En ce qui me concerne, pour ma quatrième participation, je bas mon
record personnel en 7h46 à 26,4 kmh de moyenne

Un souci croissant de l'environnement
Le seul point négatif de la Quebrantahuesos était par le passé le
manque de discipline de certains participants qui jetaient leurs
déchets n'importe où, laissant par exemple le plateau du Benou dans
le col de Marie Blanque dans un état déplorable au grand dam des
populations locales. Heureusement, grâce aux efforts très importants
de sensibilisation au respect de l'environnement réalisés par les
organisateurs - la participation de la Patrouille Eco-Cyclo en est
un exemple - la situation s'est fortement améliorée en 2007 en dépit
de la présence de quelques pollueurs irréductibles. Sitôt les
concurrents passés, des équipes de nettoyage sont intervenus sur les
points sensibles afin que le soir même, il ne subsiste plus aucune
trace du passage de milliers de cyclistes dans ces merveilleux
espaces naturels des Pyrénées Occidentales.

Pour conclure, je dirai que Sabinanigo est un peu loin de Meudon
(1000 km) , mais cette épreuve est ce qui se fait de mieux en
matière de cyclosport et cela vaut vraiment le déplacement pour y
participer au moins une fois!

Pierre GADIOU

Voir aussile site velo-concept avec les photos
http://www.velo-concept.com/?pg=articles&rub=5&cat=14&id=1325&lang=