Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : Etape du Tour Foix-Loudenvielle le 16/07/07

samedi 21 juillet 2007

Etape du Tour Foix-Loudenvielle le 16/07/07

Auteur: Pierre Gadiou
Le temps est beau sur les Pyrénées pour ma septième participation à
l'Etape du Tour entre Foix et Loudenvielle (200 km, 5 cols, 57 km de
montée et 4300 mètres de dénivelé).
Article sur cyclismepourtous

Nous sommes près de 7000 concurrents au départ, un peu moins
nombreux que les années précédentes, probablement en raison de la
difficulté du parcours qui en a effrayé beaucoup.
La première ascension est le col de Port (1250 m) que je grimpe à
l'économie avant la longue descente sur Massat et Saint Girons. La
température est encore fraiche et commence à monter dans les longs
faux plats qui précèdent la deuxième difficulté, le col du Portet
d'Aspet (1045m, km102) qui n'est raide que sur cinq kilomètres par
ce versant. La descente est très dangereuse comme le rappelle le
monument à la mémoire de Fabio Casartelli qui y perdit la vie lors du Tour de
France et conduit sans transition au col de Menté (1349 m, km122)
dans lequel la chaleur devient rapidement étouffante. La pente est
soutenue autour de 8% durant les dix kilomètres d'ascension et
certains concurrents posent déjà pied à terre.
La descente sur Saint Béat est un régal avant d'entamer une portion
de plat avec vent de face dans la vallée menant à Siradan au pied de
LA difficulé du jour, le port de Balès (1755m). Ce col de 17 km,
inédit dans le Tour de France, se caractérise par ses pourcentages
fréquemment supérieurs à 10% durant les dix derniers kilomètres sur
une toute petite route. La chaleur est étouffante et par endroit, le
goudron est liquéfié. De nombreux concurrents sont à la dérive et je
suis heureux d'avoir un braquet de 30x26 qui me permet de grimper,
lentement certes, mais de grimper ! J'atteins finalement le sommet
plus facilement que je ne le craignais. La descente sur une route
toute neuve est magnifique mais incite à la prudence car elle longe
pendant plusieurs kilomètres un précipice impressionnant. La vue sur
les pics de plus de 3000 mètres du Luchonnais encore bien enneigés
est exceptionnelle, que les Pyrénées sont belles !
Sans aucune transition la route se met à remonter pendant dix
kilomètres jusqu'au col de Peyresourde (1569m). Je passe assez bien
en utilisant à nouveau mon 30x26. La descente sur une route en
excellent me permet d'atteindre 80 kmh. Encore un coup de cul de 500
mètres à 10% est c'est l'arrivée à Loudenvielle dans un écrin de
verdure entouré de superbes montagnes.
Je termine 2214ème en 10h03, c'est mon meilleur classement sur
l'Etape du Tour.
Plus de deux mille concurrents ont abandonné
Je me remémore mes six précédentes participations qui m'ont permis
de grimper les plus beaux cols des Alpes (Cormet de Roselend,
Saisies, Aravis, Colombière, Izoard, Lautaret, Alpe d'Huez), des
Pyrénées (Aspin , Tourmalet, Luz-Ardiden, Soudet, Bagargui, Marie
Blanque, Aubisque) et du Massif Central (Pas de Peyrol) en profitant
de route fermées à la circulation. Cette épreuve a quelque chose de
magique et je rêve déjà à ma huitième participation !