Fédération française de Cyclotourisme Association Sportive Meudonnaise Site FSGT Site du trophée Ufolep
Les news
Le forum
Le forum : La Look

mercredi 28 mai 2008

La Look

Auteur: Michel Santidrian

Nevers, ville de la botte :o) (j'pouvais pas la rater celle-là
hein...bon, continuons...)

Départ un peu chahuté, les plots, les voitures et les virages
prononcés y sont pour quelque chose. Un cyclo m'attire l'oeil. C'est
Jean Luc habillé chez Look, tout comme Christian (que j'avais vu
sur l'aire de départ), tous deux sur leurs blanches montures. La
classe...
Premiers kms comme d'hab. canons. Je rejoins Raymond. Salut comment
ça va ? Je lève le pied me dit-il. Je continue. Je m'accroche. C'est
l'école de la grimace me dit un concurrent. Le compteur indique + de
60 km/h. Je suis dans le 2ème paquet et certains coursiers nous
houspillent afin de rattraper le groupe devant distant d'une
centaine de mètres. Malgré nos relais le groupe précédent reste à
bonne distance et je ne veux pas trop poursuivre cet effort afin de
ne pas me griller pour la suite. Je recule un peu afin de me faire
oublier non sans m'entendre dire que l'on pourrait encore continuer.
In petto me dis-je (des fois je me parle tout seul, ben oui, c'est
l'âge) t'as pas tous mes printemps, jeunot... Un peu désorganisé le
groupe perd vite du terrain. Tant mieux, ça les calmera. Pas
longtemps, les voila repartis. Je me retourne, Raymond n'est plus là.
Km 83 : 1ère grosse bosse, ça monte vite, trop vite. Reste encore la
moitié du parcours à faire. A la fin de la bosse, j'ai 15 m de
retard. Plusieurs gars sont avec moi et cherchent à rentrer.
Nouvelle bosse. Je me laisse décrocher et m'arrête en haut pour
m'alimenter en attendant le peloton de Raymond. C'est plus sage. Il
arrive avec une douzaine d'individus pendant que j'étais en pleine
mastication. Le temps de remonter sur le vélo j'ai déjà 30 m de
retard qu'il va falloir combler dare dare sinon c'est cuit. Nous
nous faisons rattraper par un gros groupe et continuons ensemble
jusqu'à la pénultième bosse. Raymond ayant reconnu la bosse la
veille me dit que ça monte sévère. Boudu, on se croirait presque
dans la Madeleine...Des costauds en profitent pour prendre la poudre
d'escampette. On ne les reverra plus...ou de loin... Revoilà Nevers et
l'arrivée n'est pas sur la même place. Sur le graphique il est
indiqué une montée. Erreur, c'est un mur dans une ruelle où il est
difficile de passer à plusieurs de front. Etant monté aux avant
postes et je me retrouve sur le dit mur sur le 52/18. Aïe aïe aïe,
serre les dents Michel (les miennes, pas celles du vélo bien sûr).
En haut des pavés, si si, bien ronds comme on ne les aime...pas. Court
sprint sur les pavés (merci le Tour des Flandres) et je finis 3ème
du paquet, Raymond sur les talons.
Devant, les cadors du club sont arrivés depuis longtemps. Yves nous
attendait. Déjà ½ h qu'il était arrivé. Allons nous changer et
manger car ça m'a ouvert l'appétit cette histoire là.

Belle sortie, belle cyclo et belle prestation du club. Sauf peux
être pour Thierry (Massuard) qui est arrivé un peu défait et qui n'a
pas pris le temps de casser la croûte, pressé qu'il était de
retrouver sa chère et tendre.

Etaient présent avec moi:
Eric, David, Yves, Raymond, Jean Luc, Jean Claude, Michel
(Geffrelot), Christian et Thierry.

Michel Santidrian